Elle dort avec son chat

Laf est effrayé par la possible transmission de la Covid-19 par les visons. Ces congénères mammifères "vivent" en captivité et vont être exterminés en masse. Feus les visons; les élégantes ne pourront plus se vêtir de peaux de bêtes.

Nina, c'est la voisine. Laf a appris qu'elle dort avec son chat. C'est Nana, la chatte, qui le lui a dit quand il l'a croisée dans le couloir. Elle s'était échappée par la porte entrebâillée.


Laf:

- Non, tu dors avec ta maîtresse? La femme au manteau de fourrure?

Nana:

- Oui, la Vénus à la fourrure. Elle aime le vison. Elle étale son manteau en couvre-lit. Puis, elle m'appelle et je me love dans son cou.


Laf, affolé:

- Eh! Le vison, tu sais qu'il a attrapé la Covid?

Peste, loin de moi. Je veux pas le transmettre à ma maîtresse. Tu n'as pas mis ton masque!


Nana:

- Je sais pas ce que c'est que covid.


Laf:

- C'est une zoonose. L'homme transmet le virus au vison qui le transmet à l'homme, après qu'il ait muté. Oh! Ne te mets pas sur le manteau, tu pourrais l'attraper! Et, ne t'approche pas de moi!. 


La chatte est vexée. Le glas a sonné pour les manteaux en fourrure. Les élégantes auront froid.


Nana pense:

- Je réchaufferai ma maîtresse; Je suis une chatte qui dort avec elle. Je fais ce que je veux, je vais où je veux et je continuerai. Cette peau de bête, je vais pisser dessus pour qu'elle la sorte du lit.


Nana va dans la chambre et pénètre dans le placard. Horreur! Pendent des visons de toutes les couleurs, peau brune, tourmaline, blanche dite vison de la route, et une noire. Qu'est-ce qu'elle a à se réchauffer de tant de peaux? On n'est plus à la Préhistoire. Elle saute sur l'étagère et elle pisse. Feus les manteaux! Brigitte est contente.


La maîtresse Nina arrive et se met à hurler.

- Mes visons! Je ne serai plus une élégante. C'est vrai que ça date, mais c'est chaud. Et c'est beau.


Laf a la trouille. Il rentre de sa promenade, la queue entre les jambes. Et si les animaux domestiques pouvaient être contaminés?


Laf pense:

- J'ai peur de ce virus. Un tigre et des chats ont été dépistés positifs avec l'écouvillon. Je vais fuir Nana. J'ai appris que le glas a sonné pour des millions de visons d'élevage. Ils vont être abattus, ou plutôt gazés. Requiem pour les visons, mes amis subaquatiques. Enfermés seuls dans des cages, sans herbe, sans eau, pour faire la peau des vieilles rombières. Ils ont la nostalgie des rivières, des bains qui lustrent leur fourrure. Quel malheur d'avoir une si belle peau! Horreur, et si après le génocide des Mustélidés, ils veulent la fourrure des chats et des chiens? Non, non, non.


Laf se met les pattes sur les yeux devant ces horribles images qui viennent le hanter. Il pense que "Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres". [1]

Le "cluster 5" met à mort les visons. Ils avaient déjà été martyrisés par les hommes. Mal venu d'être un animal à poils. Heureusement que l'OIE [2] nous protège. J'aime bien les oies; Miam miam. Vive les animaux à plumes! Miam miam.


Laf va voir sa maîtresse qui tricote. Il se met à ses pieds. Douce rêverie. Bien-être. Il ouvre un œil. Pourvu qu'elle se nettoie les mains avec du gel hydroalcoolique avant de me caresser. Nous ne sommes pas allés chez le psy depuis longtemps. Elle téléconsulte.

Notes:

[1] Orwell Georges, La ferme des animaux; éd. Gallimard, coll. Folio, 1984, châp. 10, p. 144.

[2] Organisation mondiale de la santé animale


4 vues

© 2020 chroniquedechien.com

  • Icône Facebook noir
  • Icône Twitter noir
  • Icône Pinterest noir
  • Icône Instagram noir