Chez le psy: Les doggy-bags

Mis à jour : mai 18

Comme toutes les semaines, Laf accompagne sa maîtresse chez le psy.




Laf, tout content, se rend chez le psy. Il aime ça : bonnes odeurs, rencontre avec sa copine. Il est bien sous le bureau. Aujourd’hui, chaussettes correctes, en fil d’Ecosse, noires, avec pantalon en velours côtelé. Plutôt smart. Bon, chaussures pas cirées depuis longtemps. Il écoute sa maîtresse parler de sa névrose.


-  Docteur, est-ce que je dois avoir honte ? J’étais au restaurant avec Amaury, Léa et Ben. Ils ont pris d’énormes pizzas et moi un gros plat de pâtes. Je suis obsédée par le gaspillage de nourriture.


Le chien dans sa tête : oui, je sais, j’étais sous la table… Hum, ces parfums italiens.


- J’ai eu l’idée de demander une cani-boîte pour emporter ce que nous n’avions pas fini.

Le clebs : - Une cani-box pour de la cani-food. Faut que je raconte ça dans mon doggy blog.


- Nous sommes ressortis avec des boîtes à pizza à moitié vides et une barquette.


Le chien : - Une gamelle ? Oh la honte sur moi. Et pourquoi ne pas proposer des os ?

Je ne veux pas être utilisé, surtout lorsqu’il s’agit de bouffe. Elle qui cherche un travail, pourvu qu’elle n’ait pas l’idée de créer une entreprise de doggy bags.


Je ne veux pas servir de prétexte. Je ne suis pas un chien de réclame… sauf pour un hot dog, si je suis payé en nature. Être comédien m’aurait bien plu, surtout jouer des scènes d’amour. J’adore les petites actrices. J’ai un rapport mythologique avec les femmes. Avec elles, je suis un gros toutou.


- Oh la honte. Pourvu que maîtresse ne mette pas ma photo sur les doggy bags. Ou alors, je demande des royalties.

8 vues

© 2020 chroniquedechien.com

  • Icône Facebook noir
  • Icône Twitter noir
  • Icône Pinterest noir
  • Icône Instagram noir