Rechercher

Chez le psy: Laf en séance

Mis à jour : mai 18

Laf préfère jouer à la balle avec le psy.



Houah ! Le psy porte un costume trois pièces. Il est bien sérieux aujourd’hui. Bonnes odeurs, chaussettes rouges.


Laf est bien calé sous le bureau :

– Gloups ! J’ai laissé échapper la balle que j’ai dans la gueule, que je croyais subrepticement cachée. Il ne fallait pas qu’il me fasse rire avec ses chaussettes rouges.


Le psy :

– Qu’est-ce que c’est que ça ?

La maîtresse :

– Laf !

Le psy s’adresse au chien, un doigt en l’air :

– Forbidden, no play, verboten. Il faut te parler en frenglish : interdit d’amener ta ball. Comprendo, perro.


Le psy se lève et fait un magnifique lancer de balle. Laf récupère la balle de tennis dans sa gueule.


Le psy revient à son fauteuil en murmurant : « j’aime faire des drops ».

Et blablabli et blablabla…


La maîtresse continue ses doléances :

– Laf a fugué ! J’ai tellement peur d’être abandonnée. Je l’ai cherché, cherché et j’ai fini par le trouver entre les pattes de Patou. Ce chien doit manquer d’affection. Est-ce que je suis une bonne mère, une mère « suffisamment » bonne ? Winicott [1]  trouverait-il que je suis une bonne mère ? Vous savez, j’ai un fort sentiment de culpabilité. Alors, j’ai porté un doggybag pour Cristobal et un doggybag dog pour Patou, avec plein de hot-dogs tout chauds.


Laf se bouche les oreilles. Il serre fort la balle dans sa gueule. Il n’aime pas qu’on étale sa vie intime et qu’on fasse la charité à ses amis.

[1] D. W. Winnicott, The Child, the Family, and the Outside World (Middlesex 1973)

0 vue

© 2020 chroniquedechien.com

  • Icône Facebook noir
  • Icône Twitter noir
  • Icône Pinterest noir
  • Icône Instagram noir